Monnaie de bronze d\'Eucratide Ier (171-145 avant notre ère), roi de Bactriane. Droit : Buste à droite. Autour inscription ΜΕΓΑΛΟΥ ΒΑΣΙΛΕΩΣ ΕΥΚΡΑΤΙΔΟΥ. Revers : Cavalier(s?) à droite tenant une lance. Cheval (-aux?) cabré(s?). Inscriptions en karoshti. A droite, marque. Monnaie carrée.© PHGCOM / Wikimedia Commons

Derniers articles

[Polémiques] Saint Louis, le CVUH et les usages publics de l’histoire

Pour ceux qui suivent ce blog avec une certaine assiduité, le titre de cet article pourra peut-être un peu surprendre. De fait, ces derniers savent que, par le passé, j’ai eu l’occasion de brièvement travailler avec le CVUH. Je ne ...

[Popularisation] Joies et déboires d’une première tentative

Il est des fois où des rencontres apparemment anodines peuvent vous amener à des actions insoupçonnées. Du fait de la petitesse de la communauté française, c’est, je crois, encore plus vrai à l’étranger. De fait, par ...

[Compte-rendu] Jay Taylor, The Generalissimo, Cambridge, 2009

De manière générale, en Occident, la figure de Chiang Kai-shek est plutôt mal connue. Qui plus est, de par l’influence de l’historiographie et de la propagande communiste chinoise dans les cercles intellectuels occidentaux entre les ...

[HistoireEnCité] En avant l’Histoire ou les histoires ?

Dans une ancienne version de ce blog, aujourd’hui disparue, j’avais déjà ébauché l’idée générale qui va sous-tendre cet article. Toutefois, je ne peux y renvoyer car, devant la qualité très moyenne de la démonstration, il a ...

[Ego trip] Histoire et culture française, réflexion d’un émigré

Certaines personnes ont tendance à penser que l’émigration – et son penchant « bourgeois », l’expatriation – est nécessairement la conséquence d’une relative détestation de son pays d’origine. En somme, on ne ...

[Compte-rendu] Marc Boninchi, Vichy et l’ordre moral, Paris, 2005

Vichy est, encore aujourd’hui, un passé long à se décanter au sein de la société française. Un de ces “passés qui ne passent pas”, comme expliquaient Henry Rousso et Eric Conan [1]. Il ne sera pas question ici de reprendre les querelles ...